Présentation

Pierre Pica, né le 5 janvier 1951, est Chargé de Recherche au Centre National de la Recherche Scientifique. Membre de l'UMR 7023, il est spécialiste de linguistique, et plus particulièrement de syntaxe comparative.

 

Ancien éléve du Département de linguistique de Paris 8, il poursuit des recherches sous la direction de Richard Kayne avant d'effectuer des études postdoctorales au MIT où il rencontre Noam Chomsky dont il adopte l’idée que la linguistique est une branche de la psychologie cognitive.

Pierre Pica est un spécialiste de la théorie du liage et de ses rapprots avec l'évidentialité. Il a en particulier travaillé sur la notion de paramètres et proposé une généralisation permettant d’en réduire le nombre (parfois appelée « Généralisation de Pica ») ; il a aussi montré que les différentes propriétés des pronoms réfléchis peuvent être dérivées de leurs propriétés morphologiques.

Il s’intéresse à la distinction entre faculté de langage interne et externe et œuvre à une distinction fine entre phénomènes de compétence et phénomène de performance.

Depuis une dizaine d'années il travaille sur le Mundurucu (langue indigène parlée dans l’État de Pará, Brésil et collabore avec Stanislas Dehaene et Elizabeth Spelke à l’étude des expressions liées à la numération dans cette langue, ainsi qu’a l’importance de ces données pour l’étude de l’interaction entre faculté de langage et connaissances noyaux (pré-verbales). Ces travaux s’opposent aux idées relativistes dérivées de Sapir et Whorf, en ce qu’ils tendent à montrer que la connaissance voire la culture, peut être en partie réduite à un petit nombre de principes et d’intuitions universels. Ils ont donné lieu à une série de publication dans la revue Science.

To translate the content of this site, please use the application at the bottom of each page.